Trop de morts dans le ciel : et pourtant des solutions existent

Notre confrère, Le Monde, vient de publier des chiffres alarmants sur le nombre de morts par accident d’avion. Une situation proprement scandaleuse ! Et pourtant des solutions existent et elles marchent. Revue de détail par votre journal préféré.

Radars automatiques

Déjà testés en Belgique, les radars automatiques aérien ont fait leur preuve. Depuis qu’ils ont été mis en place, aucun crash d’avion n’a été déploré en Belgique. La vitesse des avions qui survolent l’espace aérien de ce pays, avant-gardiste, en matière de sécurité est même passé de Mach 1 à Mach 0,8 depuis. Interrogés à ce sujet, les habitants wallons s’en sont déclarés très satisfaits. Tandis que leurs voisins flamands ont décidé de créer leurs propres radar, mais réglés à une vitesse différente.

Baisse du taux légal d’alcoolémie

Ivrognes, alcoolos, outres à vins, tels sont les nombreux qualificatifs dont les pilotes d’avions sont souvent affublés. Et ce n’est pas une légende. Que ce soit sur Boing, Raibus ou planeur (voire aile delta), les hommes aux commandes de ces mastodontes de l’air boivent en moyenne trois à quatre fois plus que les gens normaux, provoquant, chez ces pauvres hères, amnésies, trous noirs, flash psychédélique, voire même, les pousserait à voter pour Jean-Luc Mélenchon !! Il est temps d’arrêter le massacre et d’instaurer des alcootests au décollage et à l’atterrissage sur chaque appareil. C’est ce qui est déjà fait aux îles Tuvalu où chaque appareil est muni d’un éthylotest électronique empêchant l’avion de décoller tant que le pilote n’est pas sobre. Inconvénient de cette solution : les avions mêlés à la circulation automobile peuvent parfois être gênants pour les autres conducteurs.

Augmenter la prévention

Prévenir plutôt que punir : c’est le crédo du ministère de la circulation au Paraguay qui a décidé de projeter des films catastrophes au pilote dans des stages de prévention. 747 en péril, Airport, Turbulences à 30,000 pieds, Maman, j’ai raté l’avion ont ainsi fait leur grand retour sur les écrans paraguayens, pour le plus grand bonheur d’un certain nombre d’acteurs et d’actrices dont la carrière était en berne depuis quelques années.

Ne pas voler au dessus de l’espace aérien ukrainien ou russe

Cette solution se passe d’explication

Airbag pour Airbus

Schéma de fonctionnement de l'airbag pour avion

 

Génial invention d’un habitant de Bully-les-Mines (Pas de Calais), l’airbag pour Boeing permet de déployer un immense ballon d’environ 650,000 m3 sous l’avion au moment où il va se crasher. Jamais testée, l’auteur de cette fantastique idée cherche encore un financement.

Jean-Michel Chevalet
Journaliste scientifique à la rédaction du Petit Becquart

Publicités

A propos Abstract Specis

Sketches, drawings, etc.
Cet article a été publié dans Non classé, Science. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Trop de morts dans le ciel : et pourtant des solutions existent

  1. Aless dit :

    Très instructif cet article de fond. Bravo M. Tamère pour le schéma technique, sacré expert !

    J'aime

  2. Ping : Crash de l’A320 : l’avis du type de Carglass | Le Petit Becquart Illustré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s