Démission du conseil municipal de Tronchon après les propos insultants du conseiller à l’économie de la ville

La salle du conseil de Tronchon

La salle du conseil de Tronchon

Il ne se passe pas un jour sans rebondissement politique à Tronchon en Mélantois après les déclarations tonitruantes et, n’ayons pas peur de le dire scandaleuses, du conseiller à l’économie. On le sait, depuis plusieurs mois, Raymond Lapoigne n’était déjà plus sur la même longueur d’onde avec Fernand Broussard, notre maire, et ne se cachait plus pour critiquer une politique économique qu’il considérait comme inefficace. En effet, devant les chiffres de plus en plus alarmant du chômage, la politique de restriction budgétaire du maire semble ne toujours pas porter ses fruits.

Qu’on en juge, depuis son élection l’année dernière, il a plus que doublé : de 1 chômeur longue durée (Jean-Claude Parterre), il est passé à 2 en juillet (avec l’inscription au bureau de Pôle Emploi de Martine Chignoles), puis à 3 en août (avec Agathe Pugnace ayant négocié un licenciement à l’amiable suite à son différent avec son patron, Félix Poulard, boulanger de son état, et au scandale des trous dans le pain).

Le conseiller à l’économie, Raymond Lapoigne estime que Fernand Broussard (le maire, donc) ne fait rien pour endiguer cette montée massive du chômage dans la commune de Tronchon et appelle à créer enfin ce poste de jardinier municipal que Raymond Lapoigne refuse obstinément de créer, vu que ce serait pour son beau-frère, Jean-Claude Parterre, qui serait le seul qualifié pour occuper le poste, et que Monsieur Lapoigne ne souhaite pas de faire de favoritisme pour sa belle famille.

Mais après les propos de Monsieur Lapoigne, il devenait difficile pour Mr Broussard de garder dans son conseil un élément aussi frondeur. C’est pourquoi il a accepté la démission du conseil municipal qu’il devra ensuite recomposer, sans doute sans monsieur Lapoigne.

Le Petit Becquart Illustré, tout en gardant sa neutralité, ne peut qu’applaudir un tel geste qui montre bien que la mairie de Tronchon n’est pas dirigée par un lâche, contrairement à ce qu’aurait dit à Mme Pignole, la cousine de Mr Broussard, monsieur Lapoigne.

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Non classé, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s