Essai : le Rafale, nouvel avion de chasse de l’Egypte

Ray Hunt

Par Ray Hunt, ancien pilote automobile, consultant pour le Petit Becquart (tous ses articles)

Connu pour ses qualités incomparables de vol et de destruction, le petit avion de Dassaut a toujours eu de la peine à trouver un marché (malgré le nombre incroyable de talibans à tabasser à coût de missiles et de bombes à têtes chercheuses, c’est quand même pas les occasions qui manquent). Mais aujourd’hui, c’est terminé. Le Rafale a enfin trouvé preneur, comme nous l’annonce notre confrère du Monde, chez les Egyptiens.

Pour le Petit Becquart, notre consultant automobile, Ray Hunt, l’a testé pour vous.

« Je n’avais jamais piloté un avion de chasse de ma vie et je dois vous dire que je n’ai pas été déçu.

Le cockpit : du grand n’importe quoi !

Le cockpit du rafale est très confortable, bien que petit. C’est incroyable le nombre d’écrans et de voyants qui se trouvent sur le tableau de bord. Un bien mauvais point. Moi, quand je pilotais une Mac Laren, j’avais le compte-tour, une lumière pour l’essence et une pour me quand faire pipi, et puis c’était tout. Mais bon, maintenant, faut c’qui faut. Les jeunes, l’internet, les boutons, ils adorent ça. Donc, ils en ont mis la blinde.

Autre surprise, pas de volant ! Alors là, c’est carrément n’importe quoi ! A la place, ils ont juste mis un joystick pour pouvoir diriger l’engin. Mais, ils croient que c’est un jeu vidéo ou quoi ? Encore une fois, le marketing est passé par là, tout ça pour foutre en l’air les bons vieux principes qui ont fait leurs preuves.

Pas de boîte à gants non plus. Pas de lecteur MP3. Et surtout, surtout, pas de repose gobelet pour mettre une petite canette. Honteux, je vous dis !

Note : 1/10

Un tableau de bord atypique qui oblige à lire un manuel de plusieurs milliers de pages avant de le comprendre. Un scandale !!!

Un tableau de bord atypique qui oblige à lire un manuel de plusieurs milliers de pages avant de le comprendre. Un scandale !!!

Démarrage : un coup de pied au cul à avaler ses couilles

A force d’appuyer sur tous les boutons, j’ai réussi enfin à démarrer le bignou. Bon là, je dois dire que ça déménage. Je sais pas ce qu’ils ont mis comme moteur là dedans, mais ça fait un raffut. Même un V12 en ligne de Bugatti, ça fait pas ça. Autant dire que je me suis régalé. Et quand j’ai poussé la manette des gaz (après avoir consulté le manuel de 3453 pages (un mauvais point), j’ai fini par comprendre comment accélérer), je me suis pris un coup de pied au cul qui m’a fait me demander si je n’allais pas avaler mes couilles.

Niveau insonorisation, le cockpit est nul, mais bon, on est pas là pour écouter du Mozart à 250 sur l’autoroute comme avec une Mercedès 500 SEL (voiture de pédé allemand, soi dit en passant)

Note 4/10

Ils m'avaient foutu une déco un peu de pédé (excusez-moi du terme), mais enfin, bon, ça allait.

Ils m’avaient foutu une déco un peu de pédé (excusez-moi du terme), mais enfin, bon, ça allait.

La conduite : virile, mais point trop n’en faut

Alors autant vous le dire tout de suite, la conduite n’est pas aisée, aisée. Débutant s’abstenir. C’est une machine extrêmement brusque, pour ne pas dire sauvage, qui ne tolère pas la moindre erreur. Si, à petite vitesse, l’appareil est extrêmement maniable, une fois franchi les 500 km/h (whaou !), le rayon de braquage est nul. Autre défaut, une tendance innée, presque native à vouloir quitter le sol, ceci sans doute à cause d’une erreur de conception aérodynamique. Par contre, ça trace. J’ai voulu l’essayer sur l’autoroute et croyez-le ou non, j’ai fait un A/R Paris Marseille en moins de 2 heures !!! Phé-no-mé-nal, je vous dis !

Note 15/10 !!!

Conclusion

Le Rafale, que je ne connaissais pas, m’a beaucoup séduit. C’est une machine puissante, racée, qui ressemble beaucoup à un avion de guerre (d’ailleurs la peinture est à chier, alors qu’un beau rouge laqué lui aurait donné tout son cachet) et qui étonne par ses capacités motrices. Par contre, au niveau confort, c’est de la merde en barre. Pas de boite à gant, pas de porte-gobelet, pas de coffre. En gros, si vous voulez emballez, oubliez le rafale, vous ne ferez pas la sortie des boîtes de nuit avec. Par contre, si vous voulez vous faire des grosses frayeurs en traversant l’europe à près de 1000 kilomètre heures, vous allez vous éclater !

Ici, deux jeunes sympathique suédoises qui ont voulu monter sur les ailes de mon appareil ( ;-) ) à la fin de mon essai

Ici, deux jeunes sympathique suédoises qui ont voulu monter sur les ailes de mon appareil ( 😉 ) à la fin de mon essai

Publicités

A propos Abstract Specis

Sketches, drawings, etc.
Cet article, publié dans Non classé, Sport, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Essai : le Rafale, nouvel avion de chasse de l’Egypte

  1. Ping : Essai exclusif du Charles De Gaulle. Un canasson qui envoie ! | Le Petit Becquart Illustré

  2. Sensas dit :

    Hahahaha, je suis morte de rire en lisant l’article, très très instructif en passant. Donc, tu dirai plutôt que c’est pour les virils ou pas? Et dois-je conclure aussi que les femmes doivent s’abstenir de le piloter? Moi qui espérait faire une ballade dans un de ces appareils avec un beau brun, c’est raté.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s