Elus de l’UMP, devez-vous rallier le FN ?

Comment lutter contre la fuite de votre électorat ?

Le retour de Nicolas n’y a rien changé. C’est peut-être même pire. Jour après jour, vous voyez fondre votre électorat comme neige au soleil, vos électeurs fuyant vos idées (bon, des idées, vous n’en aviez pas vraiment, mais au fond, peu importait, car comme le PS, une carte d’adhérent à l’UMP en faisait office sans que les gens se posent trop de questions).

Votre héros n'est plus ce qu'il était. Mais où est passé le Nicolas d'antan ?

Votre héros n’est plus ce qu’il était. Mais où est passé le Nicolas d’antan ?

Le doute s’instille en vous. Mais que va-t-il se passer si je perds ma place de conseiller régional, de maire, de député ? Que vont tous mes avantages devenir ? Qui va me payer mes restaus à l’oeil ? Et ma voiture avec chauffeur ? Pourrai-je garder ma Renault Mégane si je perds mon siège ? Devrais-je retravailler ? Horreur !

Le monde change, mais vous avez du mal à le comprendre

Vous vous sentez acculé. Votre univers bascule vers un monde simple, manichéen (hou là, que ce mot est compliqué, vous le comprenez à peine vous même) où tout est soit noir, soit blanc (ahhhh). D’un côté, les bons français, de l’autre, les empêcheurs de tourner en rond. D’abord, les socialistes : ces sales communistes qui ne pensent qu’à marier les homosexuels entre eux et qui veulent apprendre la masturbation aux enfants dans les écoles maternelles. Ensuite, les immigrés : il n’y en a pas dans votre commune, mais il pourrait y en avoir. Déjà, l’autre jour, vous avez aperçu une femme voilée à l’arrêt de bus en face de la mairie. Vous vous en foutez, du moment qu’elle vote pour vous, mais si vos électeurs voient ça, vous savez qu’ils voteront pour le Front National, alors…

Le jour où tout a basculé dans votre tête. Il y avait un monde avant ça, et maintenant, un autre monde, que vous ne reconnaissez plus.

Le jour où tout a basculé dans votre tête. Il y avait un monde avant ça, et maintenant, un autre monde, que vous ne reconnaissez plus.

Que tout cela est troublant, nom d’une pipe.

C’était mieux avant

Avant, le monde était plus simple quand même. Il n’y avait pas de chômage, les immigrés (des italiens et des polonais, blancs comme vous) fermaient leur gueule et bossaient. Les acteurs étaient des vrais gens du peuple (Ventura, Gabin, etc.) et ne venaient pas vous casser les burnes aves les intermittents du spectacle. On se mariait entre homme et femme, et les femmes aussi fermaient leur gueule, même quand elles se faisaient battre ou violer. D’ailleurs, elles ne bossaient pas, ces feignasses, ce qui faisait qu’au bureau, on n’était quand même nettement moins emmerdé. Il n’y avait pas de mulsumans. Ils étaient dans leur pays (enfin, le notre, puisque leur pays nous appartenait) et tout était tranquille : pas de prière dans la rue, pas de femme en burka au marché, pas de comique beur luttant contre le racisme. Même la racaille, avant, était bien de chez vous (les fameux blousons noirs).

Votre inspirateur, Eric Zemmour, apôtre du "Avant, c'était mieux."

Votre inspirateur, Eric Zemmour, apôtre du « Avant, c’était mieux. »

Tout était tellement plus simple…

Et tout pourrait redevenir si simple !

Le Front National pourrait-il être la solution ? (vous n’osez le penser)

Oui, mais le Front National  n’est-il pas un parti d’extrême droite ? Oui, mais Jean-Marie Lepen n’est-il pas un vulgaire tortionnaire fascisant ? Oui, mais ses idées ne sont-elles pas trop simplistes ? (en fait, pas plus que les votre, finalement). Oui, mais, Marine Lepen n’est-elle pas un peu trop grosse ? (Non, elle est juste un peu forte, comme son papa). Vous avez une morale, tout de même ! Vous avez des valeurs. Vous vous rappelez opportunément que vous vous définissez comme un gaulliste (même si vous avez un peu de mal à savoir ce que c’est), que vous défendez une France républicaine et égalitaire. Humaniste, même (oui, mais enfin, les homosexuels qui se marient entre eux, c’est un peu contre nature quand même). Oui, mais…

Le Front National, c'est aussi une ambiance de franche camaraderie, depuis longtemps disparue à l'UMP

Le Front National, c’est aussi une ambiance de franche camaraderie, depuis longtemps disparue à l’UMP

Faut-il toujours tout céder aux valeurs ?

Bon, les idées, c’est bien, mais les restaus aux frais de la princesses, la bagnole avec chauffeur et le beau bureau dans la mairie, c’est quand même bien. Sans compter le sourire délicat et le cul truculent de votre nouvelle assistante. Perdre tout ça pour quelques valeurs d’un autre temps, ce serait un peu con, non ? Franchement ?

Et puis, Marine (vous ne l’appelez déjà plus que par son prénom) l’a toujours dit, le Front National est un parti comme les autres. Elle n’aurait pas raison de mentir (elle est de Saint-Cloud, une ville bien sous tous les angles). Et puis, ils sont bien sympathiques, ces gens là. Ils ne font de mal à personne. Et puis, de toute façon, il n’y a pas vraiment de candidat FN dans votre circonscription, alors autant prendre sa place. Et puis si Nicolas remonte dans les sondages, vous pourrez toujours dire que vous vous êtes trompé. Il ne vous en voudra pas. Il a tant besoin de soutien pour battre ce cul-béni de Juppé.

Il est bien gentil, Juppé, mais qu'est-ce qu'il est chiant !

Il est bien gentil, Juppé, mais qu’est-ce qu’il est chiant !

Cela fait beaucoup de questions.

Nous vous laissons une semaine pour réfléchir et nous rendre votre copie !

Bonnes cogitations !

Publicités

A propos Abstract Specis

Sketches, drawings, etc.
Cet article, publié dans Non classé, Politique, Réflexions, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Elus de l’UMP, devez-vous rallier le FN ?

  1. Ping : Les candidats du FN sont des français comme les autres | Le Petit Becquart Illustré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s