Pour ou contre l’ouverture des magasins le dimanche ?

Scène de liesse dans un centre commercial

Scène de liesse dans un centre commercial

Ah, l’ouverture les magasins le dimanche ! Nouveau moyen d’opprimer les travailleurs ? Solution pragmatique pour diminuer le chômage ? Danger pour la société et la préservation de la vie familiale ? Et tout comme la question du mariage pour tous, du gaz de schiste, de l’avortement ou de la virilité de François Hollande, voilà un débat qui n’est pas près d’être clos.

Un psychodrame à la française ?

Comme toujours chez nous, il faut en passer par des psychodrames pour faire évoluer la société. Et il n’est pas né celui, dut-il s’appeler Emmanuel Macron, qui saura transformer la société française sans déverser des foules de manifestants indignés sur les pavés des rues de France et de Navarre.

Pourtant, le jeu en vaut-il tellement la chandelle ? Y a-t-il raison de s’indigner parce que les viles sociétés multinationales qui enserrent notre société dans leurs griffes avides se pourlèchent d’avance à sacrifier demain sur l’autel du consumérisme à tout crin notre dernier jour d’évasion et de liberté, (presque) vide de toute préoccupation matérielle ?

Un jour de merde

En réalité, comme tout le monde le sait, le dimanche est un jour de merde qui ne vaut peut-être pas les cris d’orfraie de la maire de Lille. Au contraire ! Ouvrir les magasins ce jour là ne nous permettra-t-il pas de nous affranchir des programmes débiles que la télévision nous sert tout particulièrement pendant le weekend ? Ne nous permettra-t-il pas de nous rassembler, nous peuple français, dans les allées de tous les centres commerciaux de France, ces temples particulièrement majestueux de notre belle société de consommation ? Franchement, ne vaut-il mieux pas donner un peu de notre salaire à des Zara, KIABI ou autres FNAC et Halle aux chaussures, plutôt que de verser une obole à une Eglise dont on ne sait pas si elle servira à remplir de vin la coupe du curé ou à répandre la gloire d’un improbable Dieu ?

Scène d'horreur dans une église un dimanche. Et dire que si vous aviez été croyant, vous auriez du subir ça !!

Scène d’horreur dans une église un dimanche. Et dire que si vous aviez été croyant, vous auriez du subir ça !!

En même temps, je sais bien que tout le monde ne va pas à la messe, le dimanche, loin de là, mais enfin…

Non, le dimanche est vraiment un jour à rayer d’une croix.

Les nombreux inconvénients du dimanche

N’est-ce pas ce jour où vous devez supporter les interminables repas « en famille » avec belle-maman qui pérore à tout va et se plaint de la vie  qui augmente tous les jours, de ses voisins qui ne sont pas bien français, et de cette société où il n’y en a plus que pour les homosexuels, avec beau-papa, qui, usé par le ton de crécelle de sa propre mégère, préfère noyer la réalité de son couple égaré dans votre réserve de Petite Récolte de chez Nicolas ?

Image de propagande d'un fabricant de porcelaine pour vous faire croire que les repas en famille, le dimanche, c'est cool. Ne vous laissez pas avoir.

Image de propagande d’un fabricant de porcelaine pour vous faire croire que les repas en famille, le dimanche, c’est cool. Ne vous laissez pas avoir.

N’est-ce pas ce jour fastidieux dont la durée s’allonge indéfiniment à l’approche de 22h et où vous souhaiteriez que le lendemain n’existe pas. Un lendemain farci de réunions interminables, de ragots au distributeur de café et de Power Point et d’Excel aussi passionnants et excitants qu’un film de Tarkovski (Vous ne connaissez pas Tarkovski ? Vous avez tort, pour vous endormir tranquillement, c’est bien mieux qu’un plein tube de Xanax).

Le dimanche n’est-il pas ce jour crétin où tous les sportifs se réunissent pour réaliser leurs exploits stupides ? N’est-ce pas ce jour où vous devez assister, piteux, au match de votre petit dernier, aussi doué au football que Jo-Wielfried Tsonga pour jouer dans une pub de Kinder Bueno ?

N’est-ce pas non plus ce jour où vous devez emmener vos enfants faire la promenade du dimanche alors que vous préféreriez sûrement vous mater l’intégrale de Games of Thrones en paix, totalement avachi sur votre canapé IKEA ?

Scène de cul dans Games of Thrones. Ça, c'est juste pour vous obliger à lire l'article jusqu'au bout.

Scène de cul dans Games of Thrones. Ça, c’est juste pour vous obliger à lire l’article jusqu’au bout.

N’est-ce pas ce jour, où pris soudain d’un désir irrépressible pour votre conjoint(e), le petit dernier rentre en hurlant dans votre chambre pour vous souhaiter le bon jour ?

Non, décidément, le dimanche est un jour à foutre à la poubelle. Et tant qu’à se faire ch…, autant aller le faire en claquant la moitié de votre paye dans le dernier iPhone. Au moins, avec ça, le lendemain, vous serez la star du bureau.

 

Publicités

A propos Abstract Specis

Sketches, drawings, etc.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s