Les français, ces empêcheurs de réformer en rond

Tract étudiant de remerciement au Président de la République

Peut-on réformer en France ?

Alors que l’épineux problème des retraites ressurgit encore, les français s’interrogent et se demandent pourquoi depuis 40 ans, aucun gouvernement n’a su mettre en place un régime qui satisferait tout le monde et assurerait une fin de vie décente aux travailleurs bien méritants.

A l’évidence, la première raison qui empêche de réformer les retraites est le manque de couilles endémique de nos élus qui est aussi caractéristique que les chats se foutent bien de nos gueules. Qu’ils soient de gauche comme de droite, nos vaillantes élites se caractérisent toutes par un seul et même mot d’ordre : « surtout ne pas faire de vagues. » C’est vrai qu’avec la propension presque maniaque des français à faire la grève et à descendre dans la rue pour tout et n’importe quoi, des vagues, il est facile d’en faire. Réforme des retraites, de l’Education Nationale, même combat. Remarquez qu’en plus, ce sont toujours à peu près les mêmes qui font grève et qui marchent dans la rue. C’est bien pratique, ça permet aux autres de travailler, pendant que des bandes de syndicats corporatistes s’occupent de paralyser le pays.

Recette simple pour pourrir une réforme

Faites un défilé, mettez 100,000 personnes (10,000 selon la police) avec des pancartes, un mégaphones, des journalistes friands de petites phrases assassines, faites durer trois jours, ajoutez-y une grève des transports en commun (il y a toujours une raison de faire une grève des transports en commun), déclinez à plus petite échelle chez les ploucs en province, et en quelques jours, vous ferez plier n’importe quel gouvernement français (avec Kärcherman Sarkozy ou pas à leur tête).

La cerise sur le gâteau, c’est la grève des étudiants. Imbattable sur ce plan là ! Prenez quelques étudiants décidés, montez-les contre le gouvernement (c’est pas difficile, n’importe quel prétexte peut être bon), faites leur bloquer les universités (c’est toujours bon, ça, d’empêcher ceux qui ne sont pas d’accords avec vous, de vaquer à leurs occupations). La recette est imparable. Le Ministre  finit par abandonner sa pénultième réforme et les étudiants, content, peuvent rentrer chez eux, et continuer à étudier sans que le problème ait avancé du moindre schmilblick.

Donc, on le voit, ce n’est pas que la faute des hommes politiques. Ils sont lâches, veules, se croient au dessus de tout le monde, mais il faut dire, à leur décharge, qu’ils ne dirigent pas un pays facile.

Si on faisait tout comme les allemands ?

Regardez les allemands. Ils sont bien moins rigolos, mais quand il s’agit de réformer, ils réforment. Du coup, leur problème des retraites, ça fait déjà 15 ans qu’il est résolu. Mais bon, c’est les allemands. Ils nous ont déjà envahi deux fois. Et on ne va pas prendre exemple sur ce peuple de nazis, quand même !

Alors y aura-t-il un jour une véritable réforme des retraites ? Viendra-t-il à l’esprit des français, malgré leur propension naturelle à ne penser que pour leur gueule, qu’une réforme, aussi douloureuse soit-elle, ça se partage ? Que si chacun veut bien un peu donner du sien, un jour peut-être, un gouvernement, arrivera à remettre d’aplomb un système qui, au dire de tous les spécialistes, va droit au mur (en même temps, ça fait aussi 30 ans qu’ils disent ça, à se demander si le mur existe vraiment) ? Telle est la question que nous nous posons au Petit Becquart et que nous vous posons à vous, chers lecteurs (de plus en plus nombreux), futurs retraités ?

La réponse à la prochaine élection.

Sur ce, bonne journée !

 

Publicités

A propos Abstract Specis

Sketches, drawings, etc.
Cet article, publié dans économie, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s