Essai exclusif du Charles De Gaulle. Un canasson qui envoie !

Ray Hunt

Par Ray Hunt, ancien pilote automobile, consultant pour le Petit Becquart (tous ses articles)

Ok, bon, cette fois, ils ne m’impressionneront pas. Ce n’est pas parce que la bête dépasse allègrement les 260m et qu’elle fait plus de 42 mille tonnes que je vais me laisser intimider !

J’en ai maté d’autres des canassons. Et pas des chèvres comme on en voit qui se traînent sur les autoroutes à 130km/h en suivant les petites lignes pointillés. Alors, si vous voulez me faire le coup du « Tu vas t’en prendre plein les esgourdes avec notre moteur à propulsion nucléaire. », passez votre chemin, j’en ai vu d’autres.

Premières impressions : un intérieur sommaire mais spacieux

Ce n’est pas la place qui manque à bord, comme qui dirait. Le poste de pilotage est spacieux, confortable, on peut facilement y caser toute sa famille. Le tableau de bord est ergonomique, encore que, comme pour le rafale, il faille se taper une notice de plus de 10,000 pages avant d’y comprendre quoi que ce soit. A tel point que des assistants en uniforme sont livrés avec l’engin. Une espèce de groom avec des médailles aboie des ordre et les asssistants exécutent. C’est presque comme un pilote automatique, mais avec de vrais êtres humains dedans. Ça peut plaire ou pas. En tout cas, ça ôte sacrément du plaisir à piloter.

Un tableau de bord digne de la Guerre des Etoiles !

Un tableau de bord digne de la Guerre des Etoiles !

Question sécurité, bizarrement, il n’y a ni airbags ni ceintures. A croire que c’était en option. Vu la facture globale, je ne vois pas ce que ça aurait fait de les rajouter. Question de virilité, sans doute. Une machine avec 82,000 CV et des ceintures, c’est vrai que ça aurait fait lopette.

Note : 7/10

Plaisir de conduite : nul

Mais où sont passés les chevaux vapeurs ? J’ai beau dire aux assistants de mettre toute la puissance, je ne ressens même pas une secousse dans les reins. Même pas un petit serrement de coeur comme quand, par exemple, j’appuie sur l’acier perforé d’une pédale d’accélération de Ferrari F50. C’est pour les gens du troisième âge ou quoi ? Question éclate, je préférai quand même le rafale.

Pour la maniabilité, vous repasserez. N'essayez pas un demi-tour au frein à main, vous seriez déçu !

Pour la maniabilité, vous repasserez. N’essayez pas un demi-tour au frein à main, vous seriez déçu !

Le freinage est inexistant. Il faut des petits remorqueurs pour l’arrêter avant de rentrer au port. Quand à la maniabilité, le soi-disant fleuron de la marine française est aussi agile qu’un paresseux dans un arbre.

Pour les sensations, vous repasserez !

Note : 0/10

Equipement : James Bond peut aller se rhabiller

Heureusement les concepteurs du Charles De Gaulle se sont rattrapés sur l’équipement. Et il y a vraiment de quoi s’amuser !

Pour les fans de modélisme, une piste d’appontage a été rajoutée et permet de faire décoller et atterrir des petits avions de chasse qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux rafales. Il y a de l’animation toute la journée. Des petits mecs en rouge et jaune courent dans tous les sens, font des gestes avec leurs bras. C’est très divertissant et je peux vous dire que mes enfants ont apprécié.

La gaffe ! Un hélicoptère américain qui tentait d'atterrir sur le pont juste au moment où j'appuyai sur un bouton de lance-missile.

La gaffe ! Un hélicoptère américain qui tentait d’atterrir sur le pont juste au moment où j’appuyai sur un bouton de lance-missile.

Pour ceux qui aiment les sensations fortes, des mitrailleuses  et des lance-missiles ont été installés aux quatre coins de l’appareil et permettent de se faire un space-invader grandeur nature avec les petits avions qui vont et viennent autour de vous.  Je me suis vraiment éclaté, mais apparemment, ça n’a pas fait rire les gens dans le cockpit qui m’ont immédiatement assommé et attaché quand j’ai fait semblant de vouloir tirer sur un hélicoptère américain qui approchait.

Note : 15/10 !!!

Conclusion : une belle bête

Tout le monde n’a pas les moyens de se payer un porte-avion, mais pour la modique somme de 2 milliards et demi d’euros (après tout, c’est juste le montant de l’abandon de l’écotaxe), vous pourrez vous payer le plus fantastique des vaisseaux et épater vos amis lors de longues croisières à travers le monde. Certes, les sensations de conduite ne sont pas au rendez-vous. En revanche, côté divertissement, c’est du ludique : avions de chasse, hélicoptères, petits marins qui courent dans tous les sens, canons, mitrailleuses, lance-missile. Vous pourrez emmener vos enfants à une vraie partie de tir au canon avec plus d’intensité que n’importe quel jeu vidéo.

Note finale : 9/10

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Non classé, Technologie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s