Etre dépressif et vivre avec les autres

Ça ne se voit sans doute pas la plupart du temps, mais je suis bel et bien dépressif. Dépressif chronique. C’est à dire que je ne le suis pas tout le temps. Et que je ne suis pas tout le temps non plus au 36ème dessous, comme on dit.

Je suis plutôt dans la frange où l’on peut vivre avec sa dépression. Elle ne vous empêche pas de rien faire. Il y a des jours même où vous arrivez presque à l’oublier (mais c’est rare). La plupart du temps, elle ressemble à un boulet que vous êtes obligé de vous traîner tout le temps, partout. Il n’y a pas un moment où elle vous quitte. Et tout ce que vous pourriez faire normalement comme les autres, vous le faites avec ce boulet.

Je vous laisse imaginer les efforts que cela impose. Tout est plus difficile pour un dépressif. Sourire. Rire. Travailler. Se lever. Marcher. Sortir. Et notamment, tout ce qui impose un effort. Mais même ce qui n’impose pas d’efforts. Par exemple, la fréquentation des autres m’est extrêmement pénible.

Non pas que je n’ai pas envie de le faire, mais que de paraître avec eux, de faire comme si tout allait bien, d’essayer des les écouter, d’essayer de réagir à leurs blagues, tout cela ne m’est pas naturel. Je dois me forcer à les écouter. Je dois me forcer à être attentif. Je dois me forcer en permanence à être là, présent, avec eux. Inutile de vous dire à quel point c’est usant. Fréquenter les autres, vivre avec quelqu’un représente un effort qu’il est parfois, et même souvent, difficile à consentir. Parce que devoir se fatiguer pour simplement vivre avec les autres est tout simplement épuisant.

D’où ma tendance naturelle à éviter les relations humaines. Même si elle est délétère, elle est la seule solution pour arriver à chopper quelques bulles d’air, quelques respirations pour pouvoir continuer à vivre.

C’est quelque chose que les non dépressifs ont du mal à comprendre. Le besoin naturel de s’isoler, de se réfugier ailleurs, de tenter d’échapper à la réalité. C’est la seule solution pour supporter la vie.

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article a été publié dans Réflexions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s