Mes top 3 motivations pour être entrepreneur

A moins d’être né dans une famille entrepreneuriale, on ne devient pas entrepreneur par hasard.

C’est un choix qui trouve ses racines profondes dans le vécu, les aspirations et les traits de caractère de l’aspirant patron. On ne sait pas forcément pourquoi consciemment on le devient. C’est avec le temps, selon moi, que l’on découvre ces raisons qu’on ne pouvait pas imaginer tant qu’on avait pas goûté aux joies et aussi aux malheurs de l’entrepreneuriat.

Alors pour ce qui me concerne, voici mes trois principales motivations :

1) De me dire chaque jour que je ne sais pas de quoi sera fait mon lendemain.

L’entrepreneuriat, pour moi, est comme un voyage, une aventure, qui me mènera là où mes forces seront capables de m’emmener, mais sans que jamais on connaisse la destination. Et même jusqu’à l’âge de ma mort. Etre entrepreneur me donne la sensation que c’est moi qui dirige ma vie et pas d’autres personnes qui prendraient des décisions pour moi.

2) De me dire que j’aurais apporté ma pierre à l’humanité

Oui, je sais, c’est bien présomptueux d’écrire ça, mais c’est pourtant réellement bien ce que  je pense. Etre entrepreneur, c’est se donner le pouvoir de changer un peu le monde, d’y apporter sa graine et d’espérer qu’elle germe en laissant des traces. On peut s’appeler Steve Jobs et se dire qu’on a bien le fait job (oh oh, jeu de mots) en ce sens, mais on peut aussi très bien se contenter de dire qu’on a apporté des idées, des méthodes, des savoirs à d’autres, à son petit niveau, et que c’est déjà beaucoup.

3) De voir d’autres partager ma joie

Pour beaucoup, l’entrepreneur ne pourrait pas être une personne altruiste. Je crois bien au contraire qu’être entrepreneur, c’est être très altruiste. C’est offrir, par sa capacité à vouloir changer les choses, par son enthousiasme, par son sacrifice parfois (je sais, il y en a qui rigolent au fond de la salle), par ses compétences bien sûr, la capacité de s’épanouir dans un métier, dans une action collective qui permettent à d’autres gens de pouvoir faire avancer leurs projets.

Il y a encore sans doute beaucoup d’autres motivations qui conduisent à se lancer dans l’aventure. Dont l’argent. Mais c’est un sujet à part et spécifique. Car pour moi, l’argent, bien qu’il soit lié intimement au capitalisme, n’est absolument pas un moteur de l’entrepreneuriat. En tout cas, il n’est pas en haut de l’affiche. Et donc, j’en parlerai une prochaine fois.

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Réflexions, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s