Come and See : un des plus « beaux » films de guerre que j’ai jamais vu

Une exécution souvenir

J’ai rarement vu un film plus poignant et aussi intense que Come and See, film russe des années 80, que j’ai découvert par hasard sur Pinterest.

Il m’a intéressé à double titre.

  1. c’est un film qui se passe en Biélorussie, exactement comme l’histoire de mon grand-père et ma grand-mère
  2. Il constitue une magnifique source documentaire, autant sur les paysages que sur les costumes d’époque

Mais mieux encore, il retranscrit avec un réalisme incroyable la barbarie allemande. Non pas qu’on y voir de nombreuses images d’atrocité. A dire vrai, on n’en voit presque pas. Mais la violence, la haine, la bêtise, la veulerie, qui y sont suggérées à travers les regards de Fiora, un petit garçon de 14 ans, le personnage principal, y sont sont d’une intensité telle qu’on ne pourrait pas croire que les choses ne se sont pas passées comme ça.

Le héros

Come And See n’est pas un film de guerre à l’américaine où l’on voit des scènes de combat et d’actions à n’en plus finir. C’est plutôt un film contemplatif qui suit la guerre et sa banalité monstrueuse à travers les yeux d’un jeune enfant en train de devenir un homme. Il n’y a presque pas de dialogues, les scènes sont longues et parfois monotones, les personnages n’ont pas des gueules de héros et ne semblent pas sortis d’une école d’art dramatique. D’une certaine manière tout y est d’un réalisme saisissant, dérangeant même (lorsqu’une vache est tuée, on a bien l’impression qu’elle a été tuée pour le tournage), mais ce qui rend le film d’autant plus captivant et grandiose.

Scène de la vache

Bien sûr, ça n’est pas à l’avantage de l’humanité quand on voit à quelle niveau de barbarie elle peut facilement retomber. Ce n’est pas un film que l’on peut aller voir pour se divertir, mais c’est un film qui vous met devant la guerre telle qu’elle est vraiment, sans fard, sans misérabilisme, sans belles images pour en faire un tableau édifiant. Et c’est tout cela qui rend ce film si incontournable.

A voir absolument pour ceux qui cherchent à voir l’image du Mal en chair et en os. Le film est visible sur Daily Motion en vo sous-titrée en anglais :

En français, le titre du film est Requiem pour un massacre.

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans La Russe et le SS, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s