Rues de Roubaix (1)

vues-de-roubaix-carnet-de-croquis

Roubaix, la piteuse

Quand on est pas du Nord, et quand on est pas de Lille, qui connait Roubaix ? Aux oreilles de n’importe qui, Roubaix sonne comme une vieille ville du Nord de la France, un lieu d’abandon, d’une époque ancienne, qui plus est, auréolé d’un bien pauvre titre de gloire, celui de la ville la plus pauvre de France.

On irait pas passer ses vacances à Roubaix !

J’y travaille pourtant quasi quotidiennement. Et à l’occasion, j’ai du temps à y passer pour flâner. Alors, armé de mon carnet de croquis et de mon iPhone, je prends des photos et je fais des dessins de la ville. Une ville, qui au fond, me fascine. Une ville entre passé et renouveau. Car qui ne connait pas Roubaix ne sait pas que sous l’impulsion d’une énergie qu’on croyait morte, renait une des plus grandes villes industrielle d’Europe, à l’ombre de sa voisine Lille, plus brillante, mais avec la puissance énorme de ses grandes familles, qui contrairement à ce qu’on aurait pu croire, n’ont pas déserté leur ancienne cité.

Roubaix, c’est un mix d’architecture incroyable des années 1900-1930, avec ses hotels particuliers de millionnaires du textile et ses friches innombrables, d’horreurs des années 70-80, et de modernité des années 2010. Car Roubaix revit, c’est un fait. Et pourrait bien, petit à petit, se refaire un nom dans le domaine économique et politique. Nom que lui a discrètement et depuis longtemps subtilisé Lille.

Ballade près du centre

Aujourd’hui, je vous partage quelques photos et un croquis, réalisés entre la rue Neuve et la rue des Fabricants, à quelques pas de la mairie.

Friche à Roubaix

Une friche en plein centre ! Le petit immeuble au bout est conservé, car il possède une façade tout à fait incroyable que je me promets de vous montrer prochainement.

Immeuble neuf à la croisée de la rue Neuve et la rue des Fabricants.

Immeuble neuf à la croisée de la rue Neuve et la rue des Fabricants. D’une belle audace colorée, ce petit bâtiment est implanté au milieu de vieilles bâtisses des années 30.

Clocher de la mairie.

Derrière une ancienne usine, devant la friche, jaillit, le clocher de la Mairie, merveille d’architecture classique et industrielle.

Vieux magasin, rue des fabricants.

Vieux magasin de la rue des Fabricants. On trouve énormément de vieilles façades de magasin des années 30 et même plus vieux dans Roubaix. La plupart, n’ont pas bougé depuis cette époque. Comme ici. Seule une porte moderne préfabriquée a été changée et vient enlaidir la vitrine.

Croquis de Roubaix

Croquis de la matinée, faits plus ou moins rapidement, et un peu sous la pluie.

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Croquis/photos, Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s