Dans les transports en commun #10 : conversation avec des inconnus dans le métro

Croquis réalisé dans le métro lillois - crayon, encre, plume - dessiné le 9 sept 2016 - Au début, j'avais voulu dessiner le gros homme au premier plan qui lisait le journal, puis j'ai rajouté le jeune homme, puis j'ai rajouté le reste...

Croquis réalisé dans le métro lillois – crayon, encre, plume – dessiné le 9 sept 2016 – Au début, j’avais voulu dessiner le gros homme au premier plan qui lisait le journal, puis j’ai rajouté le jeune homme, puis j’ai rajouté le reste… La mise en couleur se fait après, évidemment, car je ne me balade pas avec mes petits pots d’encre dans le métro, si vous voulez savoir 🙂

Un mormon curieux

L’effet magique du dessin… grâce à lui, j’ai pu enclencher une conversation dans le métro, qui n’est pourtant pas un lieu de rencontre. Conversation entre un mormon, moi et un type en face de moi. C’est le mormon, un jeune homme en chemise blanche et cravate noire, qui m’a approché en premier. Il avait vu que je dessinais les gens autour de moi et il n’a pu refréner sa curiosité de me demander ce que je faisais.

Je lui ai aussitôt expliqué que je dessinais les gens dans le métro, que c’était un moyen de tuer le temps, comme d’autres lisent un livre ou regardent leur téléphone. Ça avait l’air de l’étonner et puis, à mon tour, je lui posais des questions : d’où venait-il ? De Salt-Lake City, comme les autres ? Voyageait-il dans toute l’Europe ou seulement en France ? Il me répondit que non, il n’était pas de Salt Lake City, mais d’une autre ville dont je n’ai pas retenu le nom, et que non, il ne faisait pas toute l’Europe, mais qu’il était affecté au Nord de la France, la Belgique et le Luxembourg.

Comme nous étions en direction de Roubaix, j’ourdissais un plan machiavélique, en riant en secret, pour l’envoyer au quartier de l’Alma où il aurait sûrement quelques difficultés à faire passer ses prêches 🙂

(le quartier de l’Alma est ce qu’on appelle un « quartier difficile » à Roubaix, euphémisme pour signifier un quartier à forte majorité immigré – environ 99,9%, je dirais – et dans laquelle 2 blancs en chemises blanches et cravates prêchant la religion chrétienne auraient du mal à passer inaperçu)

Un troisième larron rentre en scène

C’est à cet instant qu’est intervenu un troisième larron. Un type, assez jeune, les cheveux longs, un sac à dos entre les jambes. Il dit qu’il connaissait assez bien les mormons, parce qu’il s’intéressait aux religions et il tenta d’expliquer à mon jeune interlocuteur américain que si les mormons avaient fui New-York (il y a fort fort fort longtemps), c’était à cause de leurs pratiques polygammes, ce à quoi l’autre lui dit que, à son avis, non. Bref, un débat s’engagea et je sentis bien que mon français, en face de moi, avait assez envie de rabattre son caquet à mon petit américain ambulant.

J’eus un peu peur que leur dialogue tournât à une attaque en règle de la religion, mais le français resta courtois et finalement tout le monde se serra la main (en métaphore) et se quitta bon ami. Le mormon réussit quand même à me glisser sa carte entre les mains. C’était bien là un américain. Pro jusqu’au bout de ses cols de chemise 🙂

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Croquis/photos, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s