DLTEC #22 : quel air avoir dans le métro ?

 

L'homme qui n'avait l'air de rien - croquis dans le métro de Lille - 8 oct 2016 (cliquez pour agrandir)

Lorsque vous n’avez rien pour vous occuper, lorsque vous êtes seul dans le métro et que vous devez attendre patiemment attaché à la barre ou engoncé sur un siège pendant 20 stations, il est important de vous donner un air qui imposera votre personnalité aux autres passagers. Oui, mais quel air ?

L’air de celui qui réfléchit

Excellente attitude ! Froncez les sourcils, regardez au loin, ou au sol. Ayez le regard vague de celui qui est dans ses pensées. Barrez votre front de quelques rides en prenant un air soucieux. Oui, vous avez des problèmes, des problèmes importants même, mais vous consacrez tout votre temps à les résoudre, y compris dans les transports en commun, et c’est ça qui fait votre force, votre personnalité. Vous agissez, même quand vous ne pouvez pas agir. Air très efficace qui vous classera d’emblée dans les rangs des gens avec qui il ne faut pas rire.

L’air hilare

À éviter. Un sourire niais illumine vaguement votre visage. Vous soupirez de temps en temps comme un amoureux transi. Vos yeux pétillent d’un on ne sait quoi qui semble merveilleux mais inaccessible aux autres passagers. Pourquoi pas, si vous êtes vraiment amoureux. Mais à éviter dans tous les autres cas. Au mieux, on vous prendra pour un imbécile heureux, au pire, pour un de ces cinglés qui vivent dans les galeries des transports en commun et dont il ne vaut mieux pas se rapprocher.

L’air vide

Attitude la plus commune en ces temps compliqués. L’air vide consiste à avoir l’air d’exister, mais à l’état de légume. Vous donnez l’impression d’être arrêté. Votre regard vitreux se perd dans les méandres de la rame. Votre buste n’est pas droit et trahit l’absence de tonus. Vos mains pendent sur le côté (comme les pattes d’un poulet mort), comme si vous n’aviez plus la force de soulever vos bras. Laissez couler un filet de bave au coin de votre bouche et votre air sera parfait. Personne n’osera venir vous déranger, même si vous vous mettez à éructer des mots sans queue ni tête pour briser le silence.

L’air sûr de soi

Tenez vous raide. Serrez les mâchoires. Ne dites rien. Regardez loin à l’horizon. Respirez fort et soulevez votre poitrine fortement à chaque respiration. Crispez vos mains sur votre mallette ou votre sac à main jusqu’à ce que leurs articulations deviennent blanches. Ne bougez pas un cil (mais vous pouvez quand même péter en douceur). Vous êtes une statue de Charles de Gaulle. Tout le wagon en sera ébahi et vous regardera avec un regard de crainte mêlé de respect. Faites ça pendant 10 stations, vous en ressortirez comme un homme ou une femme neuf(ve).

L’air bienveillant

Donnez-vous pour mission de rassurer toute la rame par votre air bienveillant. Ayez un sourire légèrement esquissé (mais pas trop comme nous l’avons vu plus haut) au bas de votre visage. Vos yeux doivent avoir l’air clairs. Ecarquillez-les légèrement (mais pas trop non plus, pour ne pas avoir l’air complètement dingue). Baissez un tantinet vos paupières, non pas pour vous donner un air endormi, mais pour mettre un peu de douceur dans votre regard. Puis, regardez les gens tranquillement un à un, et lorsque votre regard croise le leur, donnez leur un léger signe de tête indiquant que vous les avez compris. Que vous savez. Que vous êtes deux à savoir. A savoir, quoi ? Personne ne le sait exactement, mais vous savez… Et rien que cette certitude aidera votre « interlocuteur » à se sentir moins seul dans cette rame surchargée.

L'homme qui n'avait l'air de rien - croquis dans le métro de Lille - 8 oct 2016 (cliquez pour agrandir)

L’homme qui n’avait l’air de rien – croquis dans le métro de Lille – 8 oct 2016 (cliquez pour agrandir)

Publicités

A propos Olivier Sauvage

Entrepreneur, blogueur, mes pensées n'engagent que moi
Cet article, publié dans Croquis/photos, dans les transports en commun, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s